top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNour KD

"Nuit qui déborde de lune", extrait de la revue Poetiquetac, numéro 2, Juin 2022

Nuit de juillet. Murmure.

Vêtus de jasmin dansant autour du vent, deux étrangers se croisent dans un quartier qui ne mène nulle part. Elle se rapproche de lui, laissant les étoiles flétries à l’abri de l’olivier.

-Qui suis-je dans le reflet de tes yeux de mer ? Demande l’étrangère

-Qui suis-je dans la rosée de ta lumière ? Demande l’étranger

Le rosier moqueur les laisse sous le feuillage, marchant tous les deux, lentement, vers la mer, sous cette nuit qui déborde de lune.

Leurs lèvres s’effleurent dans le creux des vagues.

Le sable fredonne sous leurs pieds nus.

L’écume place son rêve, sereinement, entre leurs corps qui s’abandonnent sous le souffle des étoiles.

Nuit de juillet. Murmure.

Leur peau, pore à pore, expire le goût du sel qui dégouline sous la lueur de l’astre.

Leurs mains, enlacées, font obscurité ensemble dans les ombres qui dansent, sous cette nuit qui déborde de lune.

Elle grave son odeur sur sa bouche,

Il calligraphie ses formes sur sa langue.

Leurs baisers capturent ensemble les râles des étoiles. Deux étrangers. Corps à corps. Cœur à cœur. Murmure, en juillet, sous cette nuit qui déborde de lune.


Nour CADOUR tous droits réservés

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Комментарии


bottom of page